L’alarme

Lundi, 14h.

Mercredi, 14h.

Samedi, 14h.

Immanquablement, toutes les semaines ces derniers mois, l’alarme a retentit sur mon téléphone.

« Appel Pouponnière »

Alors je la coupais, je m’isolais, et je téléphonais. Répéter qui on est, quel service on veut, avoir des nouvelles pendant leur sieste, pleurer après avoir raccroché.

Immanquablement, toutes les semaines, tous ces lundis, ces mercredis, ces samedis, sauf les quelques uns qu’ils ont passé avec nous en visite…

Samedi dernier, j’ai pleuré quand l’alarme a sonné. De joie cette fois. Cette sieste pendant laquelle l’alarme sonnait se déroulait à la maison. Depuis moins de 24h, ils étaient avec nous, pour ne plus en repartir. J’ai coupé rapidement cette alarme, je l’ai chassée, malgré la joie, elle m’a fait mal.

Hier, elle a de nouveau sonné. C’est cette fois-ci avec soulagement que je l’ai coupée, puis définitivement effacée.

Immanquablement, l’alarme retentira de nouveau, bientôt, pour se lever le matin, partir à la crèche pour l’ouverture, puis le soir pour repartir du travail et lancer la tournée de la fin de journée.

Mais pour le moment, on s’accorde une pause, bien méritée, pour jouer, se câliner, se redécouvrir pleinement, trouver nos places, et nos marques. Reprendre notre vie de famille.

Sans (a)larmes.

3 réflexions au sujet de “L’alarme”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s