(in)Faillible

Maman ne m’a pas souvent raconté cette histoire, peut-être deux fois. L’histoire de sa maman fatiguée qui, à la naissance de son quatrième et dernier enfant, a été hospitalisée plusieurs semaines avec son bébé, loin de ses filles confiées aux bons soins de ses voisines de palier. Deux familles, pied-noir comme elle, qui se comprenaient et surtout qui s’aimaient comme une seule famille.

Je ne réfléchis que maintenant. Mon oncle est né en 1972. Ma mère née en 1963 n’avait alors que 9 ans, enfin plus précisément 8 ans et demi. Mes tantes avaient donc 12 ans et 15 ans. Ma maman me racontait comme elles se débrouillaient si bien toutes les trois. Mais surtout j’ai réalisé que cette année-là ma grand-mère allait fêter ses 40 ans, et à un âge où on se voit encore jeune elle avait déjà trop vécu, trop subi, trop travaillé. Dans un état d’épuisement sans pareil elle s’est donc fait hospitaliser. Elle aussi donc avait craqué et appelé à l’aide.

Maman ne m’a pas souvent raconté cette histoire. Peut-être avais-je oublié. Peut-être étais-je adolescente et que tout cela était bien trop abstrait pour moi. Peut-être était jeune adulte et, malgré mon désir d’enfant très fort depuis toujours, je ne pouvais pas m’imaginer être trop fatiguée, moi qui me satisfaisait d’une petite poignée d’heures chaque nuit. Peut-être bien que cette histoire faisait partie des fameux tabous de la parentalité, ces choses qu’on ne raconte pas comme si elle n’existaient pas. Et puisque ça n’existait pas vraiment, pourquoi est-ce que ça me serait arrivé à moi ?

Maman ne m’a pas souvent raconté cette histoire. Peut-être que c’est elle qui voulait oublier, comme moi, que cette personne pourtant si forte n’était pas infaillible, qu’elle avait elle aussi ses faiblesses et qu’elle savait les enfouir. Mais une fois le vase trop-plein, elle devait céder sous peine de s’effondrer. J’ai maintenant en tête une question qui restera à jamais sans réponse.. est-ce qu’elle aussi, avant tout ça, se sentait infaillible ?

***

Nous n’avions pas évoqué ce sujet depuis des années et pourtant, à peine étais-je en train d’entamer l’écriture de cet article, que maman m’en a parlé. Elle y pensait. Elle venait meme d’en parler à ma tante, qui a évoqué le sujet le même jour au téléphone. Il faut croire que tout, autour de moi, me dit que je suis la bonne route.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s