Quand elles repartent

Avant leur arrivée, je suis souvent dans tous mes états. Elles franchissent le pas de la porte et se trouvent accueillies par des larmes. Leurs sourires et la franchise de leurs mots m’apaisent.

Elles ?

Ce sont mon adorable sage-femme et sa toute autant géniale collègue-suppléante-remplaçante, la psychologue et l’infirmière du CMP, la puéricultrice de la PMI, la travailleuse familiale, mais aussi celles qui ne viennent pas à la maison mais que je vois en structure, les autres puéricultrices ou auxiliaires de la PMI, cette pédiatre formidable, la psychomotricienne de l’unité petite enfance, leurs secrétaires, ma généraliste, la directrice de la crèche et toute son équipe, les sage-femme de l’hôpital…

Toutes ces personnes, de celles qui viennent à la maison à celles qui me reçoivent en cabinet, en passant par celles qui m’attrapent au vol pour quelques minutes de discussion dans leur bureau, sont tellement précieuses à mon équilibre !

Elles m’entourent, m’épaulent, ont fait des démarches et mis en place des visites pour m’apporter de l’aide et m’éviter de sombrer.

Pourtant, quand je les quitte, quand elles repartent…

…j’ai l’impression que tout s’effondre.

Publicités

Une réflexion sur “Quand elles repartent”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s