Le Bilan

Il y a un peu moins d’un an, j’avais écrit cet article, comportant des défis et des points que je voulais changer. En la reprenant hier, pour la première fois depuis qu’elle avait été établie, je me suis rendue compte que je voulais initialement en faire un compte-rendu au 31 août.

Moi qui comptait plutôt attendre la fin du mois, c’est parti, je me lance ! Je vais mettre des codes couleurs explicites, en essayant de ne pas être trop expansive dans mes commentaires :/

Scolarité :
– à défaut de concentration pendant les cours, réviser et potasser chez moi de manière régulière ohlà, j’ai vraiment été mauvaise sur ce coup-là ! j’ai été tentée de mettre orange, mais non, vraiment, j’ai trop de mes 10 doigts pour compter le nombre de fois durant l’année scolaire où j’ai ouvert mes cours…
– jamais une seule note sous la moyenne râté aussi, deuxième écrit et dernier oral sous la moyenne (9 et 8) mais bon, j’ai eu la moyenne sur l’année, on va dire que c’est ça qui compte…
– être efficace dans les travaux de groupe, être + dans l’action que dans l’observation oui pour le coup, je suis fière de moi !
– me battre pour arriver à obtenir les stages qui m’intéressent youhou !
– étudier tous les parcours pour choisir au mieux mes potentielles affectations pour la liste de voeux fait aussi, du coup j’ai eu le poste rêvé, j’ai vraiment eu de la chance

Vie perso :
Grandir
– passer plus de temps avec bébé
– lui faire un peu de lecture chaque jour
– arriver à dire « mon fils » en parlant de lui bordal de marde (même à l’écrit c’est toujours aussi difficile)
– organiser des activité de famille au moins un (jour de) week-end par mois …mouais… difficile, mon chéri étant réfractaire, je fais en effet au moins une sortie par mois dans ma famille avec Monsieur J, mais pas forcément tous les trois…
– appeler plus souvent mes parents et mes frères, la plupart du temps les appels et demandes de nouvelles viennent d’eux…
– idem pour mes deux meilleurs amies… pour l’une, c’est facile, nous nous sommes beaucoup rapprochées depuis le début de l’année, mais pour l’autre… manque de contact, de courage, pourtant j’aimerais aller la voir… quelque chose bloque
– garder contact avec les rares collègues qui me manquent
– garder contact avec ma future ex belle soeur… malgré la rupture entre eux, ça reste une personne que j’apprécie grandement sur beaucoup de points un gros strike sur cet objectif, même si ça ne vient pas que de moi, j’ai eu du mal à nouer contact mais une fois que c’était fait, c’est elle qui n’a plus répondu… j’ai laissé tomber…
– organiser une fête en petit comité avec des gens de la famille proche pour le premier anniversaire de bébé J nous étions 11, nous avons beaucoup cuisiné (et donc beaucoup mangé !) et Monsieur J a passé une très bonne journée, gros point positif
– ranger cette troisième chambre qui sert de débarras et ne ressemble à rien… elle est presque vide, puisqu’en travaux, mais c’est un sujet épineux…

Economies :
– arriver à poser ma carte bleue et à être moins dépensière là, ça a dépendu des mois franchement… aux grosses contrariétés de cet été, j’ai fait flamber la banque T_T
– me contenter d’un achat maximum par mois et par thème (habillement, jeux…) pour bébé… on a déjà tellement de choses ! bon, là orange, j’ai fait de « gros » achats en terme de montant pour des vêtements, mais niveau jeux/jouets non, rien acheté, c’est venu des mamies !
– un restau par mois grand max au lieu d’un par semaine minimum… là aussi, ça dépend des mois… mais un échec, dans l’ensemble
– faire ce restau par mois avec chéri de préférence on s’en est fait un ensemble par mois mais bon, cf au-dessus
– mettre l’intégralité de ma prime de scolarité de côté fait, mais sur les derniers mois uniquement où j’ai réussi à plus me restreindre que sur la première moitié de l’année… donc même en ayant cette somme sur le livret A, je suis pas fière de moi…
– arriver à faire des économies en plus (est-ce que je devrais me fixer un objectif chiffré, même faible, pour me motiver ?!) râté…

Cuisine et poids :
– cuisiner les repas de bébé, les mélanges de purées surgelées, c’est bien pour dépanner, mais au final c’est toujours la même chose… bon point là-dessus, même si occasionnellement on choisit une solution de facilité dans les semaines très chargées, mais ça ne devrait plus trop arriver maintenant que je suis à la maison. Et puis il mange bien les morceaux, ça facilite grandement !
– cuisiner des goûters aussi moins facile, l’impression de tourner en rond !
– essayer de varier un peu plus les repas que je prends avec mon homme beaucoup plus de légumes et moins de viande, ça c’est fait \o/
– faire des menus pour la semaine, pour l’équilibre du corps et du porte monnaie ça a marché un temps mais là, ça fait un moment que je n’en ai pas fait, il faut que je m’y remette…
– arrêter de craquer sur des aliments plein de gluten alors que je suis intolérante et que j’en souffre après bordal de marde comme pour les dépenses, ça dépend beaucoup de mon humeur, mais je cuisine de plus en plus mes propres « substituts »
– reprendre la perte de poids bien amorcée entre l’après grossesse et le milieu de l’été… je stagne et ça joue beaucoup sur mon moral (objectif : passer sous la barre des 70 kilos) bon euh je mets quoi là ? Depuis les vacances, ma balance m’a lâchée donc je ne me pèse plus, je dirais que je suis stable (ça se voit dans le miroir) depuis quelques mois, donc techniquement je devrais perdre pas mal après l’accouchement et le dégonflement (vive la rétention d’eau youhou)

Loisirs :
– me remettre à marcher, arrêter de trouver la moindre excuse pour ne pas sortir
– passer moins de temps sur mon téléphone globalement ça va, je l’utilise beaucoup quand je suis fatiguée et seule (genre à des moments de « sieste ») mais beaucoup moins voire plus du tout le soir. En journée ça dépend, des fois j’ai du mal à le poser, pourtant je n’y touchais quasiment pas pendant les vacances, c’est bien la preuve que je sais m’en passer >.<
– lire au moins 1 roman par mois, 2 ce serait préférable, j’ai largement le temps de trajet pour ! au début je lisais beaucoup dans le train, puis au final je me suis mise à dormir ou à écrire, donc joker :/
– essayer de lire autre chose que de la fantasy / fantastique j’ai rejoint un groupe de lectures avec des amis et j’ai lu deux livres de Simone de Beauvoir, un autre pas terminé de Levi-Strauss, malgré le sujet intéressant ce n’était vraiment pas mon genre… mais globalement ça reste une victoire ! XD
– écrire, écrire et écrire zut !! j’ai cette histoire en tête qui se developpe de plus en plus, j’aimerais essayer de l’écrire dans l’année mouais, strike ici aussi, ça m’a pris d’un coup, j’ai écrit pendant des jours, et depuis, quelques bribes par ci par là… je suis loin d’en voir la fin !
– reprendre l’apprentissage de la guitare, arriver à jouer au moins 1 de mes morceaux favoris mouais… quand je m’y mets ça va, j’enchaîne pendant quelques jours, puis je suis capable de ne plus y toucher pendant des semaines…
– continuer les concerts avec maman (deux d’ici 1 mois, facile… donc en 2017 on continue !) difficile dans mon état, mais ceux de fin d’année 2016 et de début 2017 ont été de superbes expériences, j’ai un billet pour un concert depuis le début de l’année, mais comme il est à 10 jours du terme dans une salle sans places assises, j’ai renoncé 😦

Voilà, bilan pas terrible dans l’ensemble, j’ai commencé une nouvelle liste de tâches courtes à faire avant l’arrivée de la petite soeur, comme un défi pour me changer les idées, comme mentionné dans mon précédent article…En gros c’est surtout du tri pour mettre à la cave, jeter, donner ou revendre (vêtements et jouets de Monsieur J, placards de l’entrée, de la cuisine et de la salle de bain, des tables de nuits, des bibelots notamment bougies et encens que j’ai en stocks monstrueux alors que je ne les supporte plus…), de la cuisine pour avoir du stock de bocaux et de plats surgelés, à base des gros volumes achetés ces derniers temps, et enfin des sorties, principalement en ville avec la découverte des associations de chez nous ce week-end lors du forum, pour se trouver des activités avec Monsieur J, et deux grosses brocantes à venir !

J’aimerais dans un premier temps essayer d’accomplir ces tâches qui trainent d’ici la fin du mois, une par jour à piocher dans la liste, ça devrait le faire ! On verra ce que ça donne 😉

Publicités

30 tout rond et ses questions

Ou plutôt ses questionnements.

30 semaines de grossesse aujourd’hui, 32 sa, dans deux mois à peu près notre petite deuz sera là. Questions toujours autour de son arrivée, je compte les jours non pas parce que j’ai hâte qu’elle soit là mais parce que j’ai de plus en plus peur d’accoucher. Est-ce que je vais suffisamment avancer avec le CMP pour dépasser cette peur ? Est-ce que je vais réussir à décrocher mon téléphone pour prendre ces rendez-vous ? Réussir à mettre les pieds dans le service de maternité ?

Pour l’instant, je suis plutôt sur le point de craquer, d’appeler chacun des professionnels de santé que je fréquente encore et d’annuler tous mes rendez-vous, d’attendre le jour J pour m’isoler et me délivrer toute seule dans mon coin, quitte à être en plein champ ou en pleine forêt.

J’exagère à peine. Je suis de nature trouillarde de toute façon, mais j’ai pourtant rarement eu aussi peur d’un évènement prévu et autant désiré.

30 tout rond, c’est aussi mon âge aujourd’hui. Rien de prévu pour l’évènement, ça non plus ce n’est pas mon truc. Je suis habitée pas trop de questions pour m’en réjouir, et de toute façon, depuis plusieurs années déjà, c’est un jour comme un autre.

Pourtant, objectivement, en essayant d’avoir un regard un peu extérieur, j’ai tout ce dont je pourrais avoir envie. Tout ce que je rêvais d’avoir il y a quelques années, lors d’un passage à vide, je l’ai aujourd’hui.

Personnellement ? Une famille aimante, un enfant adorable, un deuxième en route, un compagnon dont je ne me vois pas m’éloigner malgré toutes nos mésententes, pas vraiment d’économies de côté mais propriétaire de mon logement sans difficultés à rembourses les traites.

Côté santé ? Après des années d’obésité, mon poids, bien qu’encore au-dessus de ce qu’il devrait être, est stable depuis près d’un an, et ce malgré la grossesse. Depuis un peu plus d’un mois mes douleurs ont fortement diminué, même si elles sont devenues plus localisées, elles sont beaucoup moins handicapantes dans la vie de tous les jours. Les sinusites chroniques s’espacent peu à peu.

Professionnellement ? Une évolution de carrière avec possibilité d’ouverture rapidement sur un échelon supérieur, un poste dans ma commune qui me permet enfin d’abandonner les transports, un environnement professionnel stable et ouvert.

Malgré tout ce que je « possède », je n’arrive pas en ce moment à ne plus penser qu’au négatif. Dans mon esprit dansent les questions que j’ai depuis des années concernant ce mois de septembre, ces questions qui ne trouveront jamais de réponse mais que je n’arrive pas à chasser.

Et ce matin, aujourd’hui, de nouveaux passages à vide, et de nouveaux accès de violence, comme souvent ces dernières semaines. J’ai mal, intérieurement, et je commence à saturer. Ce sont Monsieur J et papa-loup qui en font les frais.

Concrètement, je suis heureuse d’avoir ce que je j’ai. Il y a chaque jour de nouveaux petits bonheurs, des petits rayons de soleil qui éclairent le quotidien, si brefs soient-ils, et je suis heureuse de les vivre, dans l’instant.

Mais je ne suis pas heureuse tout court.

J’aimerais essayer de me lancer un défi, mais je ne sais pas par où commencer. J’aimerais avoir une baguette magique pour tout changer d’un coup, mais ce serait trop facile, non ?

Comme la dernière fois

Comme la dernière fois, les jours sans toi ont été si longs.

Comme la dernière fois, ton père ne voulait pas parler de toi.

Comme la dernière fois, les dernières heures ont semblé s’étirer, de manière interminable, à guetter tes pas dans les escaliers.

Comme la dernière fois, le premier regard échangé a été plein d’interrogations, comme si on ne se reconnaissait pas, comme la recontre avec un étranger qu’on dévisage.

Comme la dernière fois, tu n’as pas voulu de mes bras, et tu as couru vers ton papa. Un échange bref, comme à son habitude, et il a repris ses travaux.

Comme la dernière fois, après l’avoir retrouvé lui, tu m’as retrouvée moi.

Comme la dernière fois, un coup de poignard, une première journée difficile.

Comme la dernière fois, ce matin, tout a l’air d’être rentré dans l’ordre, tes premiers sourires et tes premières heures n’appartiennent qu’à nous.

 

Encore quelques heures…

J’ai voulu en parler ici durant la semaine, mais je n’ai pas pu. Les sentiments contradictoires et très forts qui me traversaient à tous moments de la journée – et parfois de la nuit – m’empêchaient de retenir mes larmes une fois le sujet évoqué, que ce soit à l’écrit, pour ces billets qui resteront des brouillons, ou de vive voix, lors de ce deuxième rendez-vous au CMP qui a eu lieu il y a 2 jours.

Ca fait une semaine que nous vivons sans toi, et tu vas enfin revenir. Encore quelques heures et je pourrais te serrer fort dans mes bras, si tant est que tu en aies envie, si tant est que tu ne préfères pas la présence de ton père, comme la dernière fois.

Tu me manques mon Monsieur J, mais je crains nos retrouvailles malgré tout.

Encore quelques heures…